Daniel Harms (1905-1942)
auteur
Biographie

   Poète satiriste, il est considéré comme un précurseur de l'absurde. De son vrai nom Daniil Ivanovitch Iouvatchev, il choisit le pseudonyme de Harms pendant ses études secondaires. Il utilisa également les pseudonymes de Horms, Charms, Chardam, etc.
   Son œuvre est essentiellement constituée de courtes vignettes, ne faisant souvent que quelques paragraphes, où alternent des scènes de pauvreté ou de privations, des scènes fantastiques ressemblant parfois à des descriptions de rêves, et des scènes comiques. Dans ces vignettes, des écrivains connus font parfois des apparitions incongrues.
   Le monde de Harms est imprévisible et désordonné, ses personnages répétant sans fin les mêmes actions ou se comportant de façon irrationnelle, des histoires linéaires commençant à se développer sont brutalement interrompues par des catastrophes inexpliquables qui les font rebondir dans des directions totalement inattendues.
   Le travail de Harms est plus profond qu'il n'y paraît et doit être replacé dans le contexte de l'Obériou (Association de l'Art réél), un courant littéraire et philosophique du modernisme russe dont il faisait partie.
   Harms fut peu connu de son vivant, l'essentiel de son œuvre étant publiée clandestinement. Il fut accusé d'activités anti-soviétiques et dut passer un an en prison à Koursk. Accusé d'être défaitiste, il fut arrêté à nouveau pendant le siège de Leningrad en 1941 et mourut en prison en 1942.
Bibliographie

La Vieille, éd. de Saint Mont, 2002
Œuvres en prose et en vers, Verdier, 2005