Léon Tolstoï (1828-1910)
auteur
Biographie

Tolstoï naquit le 28 août dans le domaine de sa famille qui appartenait à la plus haute noblesse de l’empire russe. Son grand-père avait été maréchal de la Cour et ambassadeur à Paris auprès de Napoléon 1er. Son père, officier, fut fait prisonnier par les Français, en 1814 ; rentré en Russie après 1815, il quitta l’armée et vécut en gentilhomme campagnard dans ses domaines.
Après des étude universétaires, Léon Tolstoï fut appelé à faire son service militaire au Caucase, où son frère occupait déjà un grade. C’est alors qu’en 1855, il écrivit son premier ouvrage « Enfance ». Après la campagne de Crimée, il quitta l'armée et voyagea à travers l'Europe : Allemagne, Suisse, France. de retour dans son domaine familial (qu'il ne quitta plus jusqu'à sa mort), il publia un grand nombre de nouvelles. Puis, en 1872, son grand roman « La Guerre et la paix », suivi de second : « Anna Karénine » (1877) et de « Résurrection » (1900). C'est alors que Tolstoï vécut un profond changement mystique et religieux qui le poussa, mais sa famille s’y opposa, à vouloir distribuer ses terres aux paysans et à vivre en autosuffisance (il fabriquait lui-même presque tout ce dont il avait besoin, comme vêtements, chaussures, etc.). Sa religion parut subversive au Saint-Synode qui l'excommunia en 1901. Mais il continua à répandre en Russie ses théories, et à mener personnellement la vie d’un moujik. Parmi les œuvres de cette période, les plus importants sont : « Ma confession » (1879-82), « En quoi consiste ma foi ? » (1888), « Le salut est en vous » (1894), « Trois paraboles » (1904), « Qu’est-ce que l’art ? » (1905). Léon Tolstoï mourut le 7 novembre 1910.
Bibliographie
en rouge : ouvrages publiés aux éditions de Saint Mont

« Récits du Caucase », 1853
« La tourmente de neige », 1856
« Les Cosaques », 1863
« Guerre et Paix », 1864-1869
« Anna Karénine », 1873-1877
« Le Royaume des Cieux est en vous », 1883
« Mikhaïl », 1893
« Résurrection », 1899
« Le cadavre vivant », 1900
« Le Cierge », 2009, éditions de Saint Mont