Pierre de Ronsard (1524-1585)
auteur
Biographie

   Dès l’âge de douze ans, il compose des vers. Page de princesses royales, il voyage en Écosse et en Allemagne. À l’âge de quinze ans, il est frappé de surdité et doit renoncer à la carrière militaire et reçoit la tonsure. Michel de l’Hospital lui fait attribuer des bénéfices ecclésiastiques, ce qui lui permet de se consacrer exclusivement à la poésie. Il adapte des odes épicuriennes d’Horace et rencontre du Bellay. En 1550, il publie « Les Quatre Premiers Livres des Odes », qui le désignent d’emblée comme le chef de file de la nouvelle poésie. Puis il publie ses « Amours », dédiés à cassandre (14ans). Reconnu, admiré, entouré, il réunit autour de lui ceux qu’il considère comme les six meilleurs poètes de ce temps et constitue la Pléiade (composée de Du Bellay, Pontus de Tyard, Baïf, Peletier du Mans, Belleau et Jodelle), dont il est le chef incontesté. En 1560, une édition collective de ses oeuvres couronne cette gloire.
   Quand il mourut, l’Europe entière composa un « Tombeau collectif » en l’honneur de celui qui avait conféré à la France, et surtout à la langue française, un prestige inégalé. Lyrique, élégiaque, sensuel, cosmique, Ronsard sera méconnu par le XVIIe siècle ; il sera remis à sa vraie place, la première, au XIXe siècle.
Bibliographie

« Odes », 1550
« Les Amours », 1552
« Hymnes », 1555
« Remontrance au peuple de France », 1562
« Sonnets pour Hélène », 1578
« Le Bocage royal », 1584
« Derniers Vers », 1586
« Les plus belles poésies », 2001, éd. de Saint Mont