« Poésies d'autrefois » par Ange Fourcès de Saint-Mont
54 p., ISBN 2-84755-001-1 EAN 9782847550016
Prix TTC : 6.50 euros
  J'achète  
disponible sous 3 jours   
 
  Obtenir une proforma  

Le succès de ce recueil de poésies dans le pur style classique, démontre combien le public contemporain désire un retour à la beauté simple des vers clairs et sans ambiguïtés modernistes. C'est une histoire, une rencontre, un chant, un hymne...


Livres d'Ange de Saint Mont publiés aux éditions de Saint Mont

« Poésies d’autrefois » par Ange Fourcès de Saint-Mont publié aux éditions de Saint Mont

  Extrait n°1 :

* * *

Nous ne faisons qu’attendre dans ce monde.
Certains attendent jusqu’à en mourir.
L’un étudie le ciel, l’épie, le sonde.
Et l’autre jure contre l’avenir.

Mais tous, sans exception, veulent comprendre :
Que faire ? Dans quel but ? Comment ? Pourquoi ?
Je suis le seul à ne plus rien attendre,
Car, mon amour, mon avenir, c’est toi !

Extrait n°2 :

L’amour secret
Sonnet

Elle vient de la nuit et répand sa beauté
Sur mon cœur assoupi par la vie ordinaire,
Elle veut m'enchanter et le fait sans le faire
En posant son baiser sur mon front alerté.

Elle a dans son regard l'éclat de majesté,
La peur à cette fée paraît être étrangère,
Elle peut annuler mon destin solitaire
Par la force isolée de sa sublimité.

Elle n'est qu'un phantasme aérien, impalpable
Que le fruit défendu, qu'une idée implacable,
Qu'un reflet dans les eaux d'un désir, d'un regret.

Mais aucune mortelle amène ou ravissante,
Séductrice ou coquette, exquise ou fascinante
Ne pourra remplacer mon fol amour secret.


Extrait n°3 :
***

J’ai tant écrit à tant de femmes
Que je n’ai point été compris.
J’ai tant brûlé de tant de flammes
Que mon cœur n’en a rien appris.

J’ai tant eu soif de la tendresse
Que son absence m’a comblé.
J’ai tant rêvé d’une maîtresse
Que nulle ne m’a point troublé.

Or, ta venue m’a fait comprendre
Que j’avais tout écrit pour toi,
Que le supplice de t’attendre
M’avait brûlé d’un fol émoi.

J’avais eu soif de ta présence,
J’avais rêvé de ta chaleur.
Tu m’as offert ton innocence,
Et j’ai bu toute ta douleur.

Tu m’as ouvert ton âme pure,
Je t’ai confié mon espoir…
D’après les lois de la nature,
Nous nous aimons pour concevoir :

J’avais rêvé notre allégresse,
Tu l’as nourrie de ton printemps —
Notre amour est notre richesse
Et le premier de nos enfants !

   Toute reproduction à but commercial des œuvres figurant sur cette page est interdite. La copie pour utilisation gratuite privée est accordée d’avance. La copie pour utilisation publique gratuite est possible après l’accord de l’ayant droits. © Saint Mont, 2002. Demande d’accord : par courriel, en cliquant ici
Du même auteur :