« Le Cierge » par Léon Tolstoï
20 p., ISBN 2-84755-113-1 EAN 9782847551136
Prix TTC : 3.00 euros
  J'achète  
disponible sous 3 jours   
 
  Obtenir une proforma  

Un cierge, c'est peu de chose : un peu de cire et une petite flamme. Mais un cierge, ce peut être bien plus : un espoir, une prière, un amour.


Léon Tolstoï publié aux Éditions de Saint Mont

« Le Cierge » par Léon Tolstoï publié aux Éditions de Saint Mont

Extrait :

   — Et bien, et Pierre Mikheev, que dit-il ? il me maudit aussi, j'espère ?
   — Non, Mine Semenitch. Pierre ne vous maudit pas.
   — Et que fait-il ?
   C'est le seul de tous qui ne dise rien. Il est étrange. Je l'ai regardé avec bien de la surprise, Mikhaïl Semenitch.
   — Et pourquoi ?
   — Tous les moujiks s'étonnent de sa conduite.
   — Mais qu'est-ce qu'il fait ?
   — C'est une chose tout à fait extraordinaire. Quand je me suis approché de lui, il travaillait sur une deciatine oblique, près de Tourkine. J'arrive vers lui, et voilà que je l'entends chanter d'une voix si douce, si agréable et sur la charrue brûle quelque chose.
   — Et bien ?
   — Ça brûle comme un petit feu. Je le rejoins et je vois un cierge de cinq kopeks fiché dans la charrue. Le cierge brûle et le vent ne l'éteint pas. Et lui, dans une chemise neuve, laboure et chante des psaumes. Et il tourne, et il remue la charrue, et le cierge ne s'éteint pas. Il a secoué devant moi, et changé de soc, et le cierge ne s'est pas éteint.

   Toute reproduction à but commercial des œuvres figurant sur cette page est interdite. La copie pour utilisation gratuite privée est accordée d’avance. La copie pour utilisation publique gratuite est possible après l’accord de l’ayant droits. © Saint Mont, 2010. Demande d’accord : par courriel, en cliquant ici